Montagne du Parc - Patrimoine

Aperçu

    Patrimoine

    PRÉSERVATION DU PATRIMOINE ET RÉUTILISATION DES MATÉRIAUX

    Le développement durable est un concept fourre- tout à portée très variable et ce, également dans le cas de notre nouveau siège social, le projet Montagne du Parc | Warandeberg. Dans cette newsletter, nous nous focalisons sur le démantèlement et la démolition et soulevons donc la question cruciale « Quelle place donner au patrimoine existant?».

    Le fondement de notre approche est de valoriser et préserver l’héritage culturel du bâtiment Montagne du Parc. Parallèlement à cette démarche, la traçabilité de l’évacuation des matériaux et des éléments intérieurs remarquables retient toute notre attention.

    Montagne du Parc - Patrimoine Montagne du Parc - Patrimoine

    L’HÉRITAGE DE WABBES ET GEVERS

    Dans les années ’60, lors de la reconstruction de son siège social, la générale de banque a fait appel à deux célèbres designers belges. Jules Wabbes (Bruxelles, 1919-1974) a conçu les halls d’entrée, la salle des guichets, la salle des coffres et deux étages de direction. Ce fut son dernier grand projet. Son contemporain, Christophe Gevers (Anvers, 1928-2007) fut chargé de décorer le restaurant d’entreprise.
    Les projets de Wabbes se distinguent par la dominance de lignes simples et épurées. Pour évoquer la prestance de la Banque, il a choisi des matériaux précieux mais sobres, comme le granite italien pour les revêtements de sol et mur, le bronze et le laiton pour les poignées de portes et les chambranles: une gamme de matières nobles, de formes épurées, destinées à perdurer.

    La salle des coffres a fait l’objet d’une conception intégrée. Les murs de granite rugueux contrastent avec la douceur des écailles du plafond en alu- minium doré, et le reflet de celui-ci sur le sol de granite poli. Luminaires, meubles et accessoires, y compris les lampes de bureau, portemanteaux et cendriers, ont été conçus par Wabbes. Il en résulte un espace intemporel et monumental qui évoque avant tout l’atmosphère d’un sanctuaire. La salle sera intégralement préservée et se dévoilera à nouveau lors de l’ouverture du nouvel immeuble.

    Le restaurant trois étoiles de Christophe Gevers abrite cinq zones, un espace café, un salon, et un vestiaire. Planchers, plafonds et meubles for- ment un tout cohérent. Les revêtements de sol en lamelles de bois sur chant, et les éléments de plafond élancés en chêne clair profilés en forme de V, ponctuent l’espace d’accents chaleureux. Les structures en bambou et sculptures en acier et pierre naturelle subdivisent l’espace en unités plus petites. Les portemanteaux du vestiaire sont stylisés en bouquet de branches d’acier.

    Montagne du Parc - Patrimoine Montagne du Parc - Patrimoine

    LA DURABILITÉ COMME POINT DE DÉPART

    Quelle destination offrir aux matériaux et éléments intérieurs? En association avec la Cellule Patrimoine de de la ville de Bruxelles, le Service régional des Monuments et Sites et DOCOMOMO1, BNP Paribas Fortis décide de privilégier le réemploi. Exposer ces éléments dans un musée, ou les entreposer au fond d’un hangar ne leur rendrait que trop peu d’hommage.

    Ce choix répond aussi à l’ attitude profondément durable que BNP Paribas Fortis a décidé d’adopter dans les phases successives du pro- jet. Dès ses prémices, le Bureau d’études SUM Projects réalise une étude historique afin d’offrir aux concepteurs l’opportunité de faire dialoguer leur projet avec le passé, le cahier de charges du projet impose le standard passif et la «Certification BREEAM» et les exigences du chantier de démolition et construction focalisent sur la gestion environnementale et la récupération des déchets.

    Traitement des matériaux

    La gestion de l’évacuation et le recyclage des matériaux nécessitent une analyse détaillée et un suivi méticuleux. Une attitude durable au sein de quatre actions:

    1. Pérenniser les éléments présentant une valeur paysagère

    Bruxelles environnement (IBGEBIM) a accepté de préserver et revaloriser les éléments présentant une valeur paysagère, à savoir, les arbustes Camellia ainsi que le grand magnolia du patio. Les camélias seront replantés dans les parcs bruxellois Abbé Froidure et Tenboch à Ixelles, et dans le Cinquantenaire. La transplantation du magnolia quant à elle, se déroule en deux phases: pendant l’hiver 2014, les branches et 3 racines ont été cernées et l’arbre sera transplanté lors du prochain hiver. Défi de taille à relever pour la division espace vert de l’IBGEBIM.

    2. La traçabilité des matériaux

    En réponse aux préoccupations de la Banque pour récupérer les éléments d’intérieurs et s’assurer de leur traçabilité, DOCOMOMO a présenté le Collectif Rotor2 comme partenaire privilégié. Rotor assiste la Banque, de manière judicieuse et professionnelle, dans le démontage des éléments d’intérieurs de l’ancien bâtiment, mais surtout dans la recherche de nouveaux partenariats et de destinations intéressantes afin de pouvoir offrir une seconde vie aux matériaux.
    En collaboration avec Rotor, nous avons défini une méthodologie. Les éléments intérieurs potentiellement intéressants et les différents matériaux ont été identifiés, mesurés et répertoriés en lots distincts. Pour le granite noir, par exemple, 2000 m2 ; pour le granite blanc, 1650 m2. Les grilles de plafond de style « années ’70 », tous types confondus, totalisent environ 6000 m2. Comme la Banque ne peut évidemment tout entreposer, nous avons, au départ, examiné l’opportunité d’intégrer ces matériaux dans nos autres projets. Ensuite, nous avons conclu un accord avec Rotor de façon à «céder» nos éléments présentant une valeur artistique en échange, selon une procédure bien déterminée, de la mise en place d’un processus de démontage méticuleux accompagné d’une recherche de réutilisation et de revalorisation.

    Les meubles de Wabbes demeurent la propriété de la Banque; ils sont également repris dans sa Collection d’Art. Les éléments (grilles de plafond, ensembles de portes) et les accessoires (poignées de porte, icônes), sont répertoriés sous forme de carte ADN. Rotor a soigneusement démonté ces éléments, les a emballés et entreposés pour la Banque, en garantissant la possibilité de les ana- lyser, les restaurer voire même de les reproduire ultérieurement.

    La revalorisation des dispositifs fixes a fait l’objet d’une procédure en trois étapes. En première instance, Rotor cherche une réaffectation dans le contexte de projets publics et/ou culturels en Belgique : les grilles de plafond doré de Wabbes ont retrouvé un second souffle dans la nouvelle bibliothèque municipale de Woluwe Saint Pierre. En deuxième instance, ce sont les musées belges et les collections publiques qui sont contactées afin de leur offrir l’opportunité d’étayer une exposition de quelques éléments d’intérieurs. En troisième lieu, Rotor consulte les acteurs commerciaux et en priorité, les collectionneurs et les galeries. Des ventes sont organisées par la maison de ventes aux enchères Cornette de Saint Cyr à Bruxelles.

    La robustesse de l’intérieur de Gevers, la justesse et la richesse de ses créations permet également de leur retrouver de nouvelles affectations fascinantes. Nous utilisons la même approche que pour Wabbes. Étant donné la quantité importante de meubles et éléments, nous l’avons subdivisée en deux lots. Un premier lot de taille est soigneusement démonté et entreposé en prévision d’une réutilisation potentielle dans le nouveau projet. Un deuxième lot est offert à des tiers par l’intermédiaire de Rotor. Le bar à cappuccino a trouvé sa place au sein du Centre culturel de Namur.

    3. Une seconde vie pour le mobilier de bureau

    Le mobilier de bureau ordinaire a été également offert par le biais d’une vente organisée au profit de l’association d’économie sociale TELEVIL.

    4. Recyclage des déchets

    Un «plan de gestion et de recyclage des déchets de démolition» a été mise en place dans le contexte du certificat « BREEAM ».
    Le cahier de Charges relatif aux travaux de démantèlement en cours prescrit des objectifs de durabilité très exigeants. De par ses obligations contractuelles, l’entrepreneur est tenu de respecter des quotas en matière de tri, de réutilisation, de recyclage ou de combustion à récupération énergétique des matériaux.
    Pour la démolition de l’immeuble existant, la gestion de l’évacuation des déchets fera l’objet d’une analyse très poussée. Un inventaire des déchets et de leurs possibilités de recyclage est déjà effectué par IBAM (Innovative Building Assesment & Management), qui nous accompagne dans nos démarches environnementales.

    Montagne du Parc - Patrimoine Montagne du Parc - Patrimoine